Sélectionner une page

A 40 ans, Virginie s’est découvert une passion pour la peinture.

Depuis quatre ans, elle imagine, invente, met en scène un style singulier qui navigue entre symbolisme et abstraction.

Sombre dans ses premières années, jouant avec les volumes et les reliefs, sa peinture a peu à peu évoluée vers la couleur.

Le symbole d’une joie de vivre retrouvée qui infuse désormais dans toute son œuvre.

Femme de tempérament et de conviction, Virginie met aussi un point d’honneur à utiliser des matériaux peu onéreux, questionnant par là-même la société de consommation.

A la manière d’une Niki de Saint Phalle dans sa Mariée, d’un César, ou plus récemment d’un Tom Deininger qui joue avec les accumulations et le recyclage, Virginie a pour ambition « d’éliminer la notion de déchet ».

Pour elle une ressource plus qu’un rebut. Une ressource derrière laquelle se cache toujours la beauté.